Les Effets pour avoir un son funk
Pédales et Effets

Quelle pédale pour avoir un son funk ?

Dans notre saga du matériel adapté pour avoir un son funk, après la guitare et l’ampli, voici les pédales !

On l’a souvent répété, en funk la simplicité est de mise. De nombreux artistes n’utilisent pas d’effets et se branchent directement dans leur ampli, voire dans la table de mixage comme le dit Nile Rodgers. Cependant quelques pédales bien dosées peuvent donner un sacré dynamisme à votre son.

1. Le chorus

Très utilisé dans les années 80 pour donner un aspect « synthétiseur » au son de guitare, le chorus double la guitare jouée, et la décale très très légèrement en hauteur et en synchronisation. On a ainsi l’impression que « plusieurs » instruments jouent en même temps. Un peu comme dans une chorale (d’où le nom), où plusieurs personnes chantent à l’unisson mais où les voix sont souvent distinguables à cause des légères variations de tonalité.

A insérer dans votre rig si vous chercher à mettre un peu de grain dans votre son.

La SuperChorus de Boss, un grand classique pour avoir un son funk
La SuperChorus de Boss, grand classique

2. Le compresseur

Bien que méconnu, c’est sûrement LA pédale la plus importante en disco et en funk. Le compresseur permet de mettre au même volume sonore des notes jouées à des intensités différentes. Dans les faits, c’est un véritable coup de boost à votre son, le compresseur donne un claquant incomparable et immédiatement funky !

Le Dyna Comp de MXR, simple et efficace pour avoir un son funk
Le Dyna Comp de MXR, simple et efficace

Voici un comparatif avant/après avec une pédale Suhr :

3. La wahwah

Votre son manque de relief ? Pourquoi ne pas y glisser une wahwah ? Grand classique du funk, la pédale wahwah donne l’impression d’une ouverture-fermeture du son, et accentue de fait le côté rythmique et percussif du son (au détriment de la clarté des notes parfois). Effet garanti.

La Crybaby de Dunlop, du rock au funk sans sourciller !
La Crybaby de Dunlop, du rock au funk sans sourciller !

En rythmique :

En mélodie : 

Au delà du podium

Avec ce trio gagnant, avoir un son funk est très facilement à votre portée.

Pour muscler un peu votre jeu, un léger crunch type overdrive peut toujours être utile dans les solos, combiné à la wah wah. Enfin, ajouter un phaser ou un flanger donnera immédiatement un côté 80’s à votre son, un peu à la Black and Blue ou Some Girls des Stones (précurseurs des 80’s comme toujours). Moins conseillé pour un son type James Brown cependant.

A nouveau, on voit que tout effet est bon pour faire du funk ! Comme d’habitude, trouver son son est surtout une question d’exploration, de combinaisons avec son ampli et sa guitare et d’influence de nos artiste préférés. Et comme tout guitariste qui se respecte, trouver LE son est tout bonnement impossible puisque nous passons sans cesse notre temps à fouiller le petit détail qui le rendra meilleur !

Et vous, quels sont vos effets préférés pour avoir un son funk ?